A la ferraille

Hommage à une poignée d’homme dans nos villes qu’on appelle les ferrailleurs.

Certains sillonnent la ville en camion. Ils cherchent les chantiers en attente, les immeubles voués à la destruction, les déchetteries. Ils soulèvent, dézinguent, trient, brûlent jusqu’à une tonne de métal par jour. Ils vont ensuite échanger cet or rouillé contre du cash : A la ferraille. Là où les énormes griffes d’acier avalent, mâchent, déchiquètent les déchets métalliques.

Certains arrivent à pied, avec quelques bouts d’aluminium ou de cuivre dans un sac plastique ou une charriote. Il n’y pas de pas de règles au travail, ici mais une organisation spontanée et silencieuse. Ce n’est ni vraiment légal, ni vraiment illégal. Tu apprends sur le tas. Tu peux en vivre bien si tu es solide et débrouillard et si les taux ne chutent pas trop à la bourse. Tu cherches en général à gagner ce dont tu as besoin.

à la ferraille

A LA FERRAILLE

Une création sonore réalisée et montée par Pauline Chevallier

Mixage : Julien Courroye

Produite par le collectif des outsiders et soutenue par La Bande ASBL

Possibilité d’écoute sur le lien suivant : https://soundcloud.com/pauline-cheva

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s